solaire

Installation panneaux solaires à Strasbourg

Installation de panneaux solaires à Strasbourg : Comment profiter de l’autoconsommation ?

L’autoconsommation solaire consiste à produire sa propre électricité grâce à des panneaux photovoltaïques installés sur son toit, et à la consommer directement ou à la stocker dans des batteries. Quels sont alors les avantages d’une telle solution et comment en profiter ? Découvrez les réponses dans cet article.

L’ensoleillement à Strasbourg

Strasbourg est située dans le nord-est de la France, dans le département du Bas-Rhin. Elle bénéficie d’un climat semi-continental, avec des hivers froids et des étés chauds. Elle est également soumise à l’influence océanique, qui apporte de l’humidité et des précipitations.

Selon Météo France, Strasbourg reçoit en moyenne 1704 heures d’ensoleillement par an, ce qui la classe au 64ème rang des villes les plus ensoleillées de France. À titre de comparaison, Nice reçoit 2724 heures d’ensoleillement par an, et Lille 1587 heures.

Cela signifie-t-il que Strasbourg n’est pas adaptée à l’installation de panneaux solaires ? Pas du tout ! En effet, les panneaux solaires strasbourg ne fonctionnent pas seulement avec le rayonnement direct du soleil, mais aussi avec le rayonnement diffus, c’est-à-dire la lumière qui est réfléchie par les nuages, le sol ou les bâtiments.

Ainsi, même par temps couvert, les panneaux solaires produisent de l’électricité, certes moins qu’en plein soleil, mais suffisamment pour couvrir une partie des besoins d’un foyer. De plus, les panneaux solaires sont plus performants quand il fait frais, car la chaleur diminue leur rendement. Ainsi, Strasbourg présente un potentiel solaire intéressant, qui peut être exploité avec une installation adaptée.

À Lire :  Panneau pour chauffe eau solaire

Les critères pour installer des panneaux solaires à Strasbourg

Pour installer des panneaux solaires à Strasbourg, il faut respecter certains critères techniques et administratifs. En toute évidence, si vous confiez votre projet à un bon professionnel, respecter ces critères ne devrait pas être un problème.

Ainsi, le premier critère est l’orientation du toit : il doit être orienté vers le sud, ou vers l’est ou l’ouest avec un angle inférieur à 45 ° par rapport au sud. L’orientation du toit influe sur la production d’électricité : plus le toit est proche du sud, plus il capte le rayonnement solaire.

Le deuxième critère est l’inclinaison du toit : il doit avoir une inclinaison comprise entre 25 ° et 35 °. C’est l’angle optimal pour capter le rayonnement solaire tout au long de l’année. Si le toit est trop plat ou trop pentu, la production d’électricité sera moindre.

Le troisième critère est l’absence d’ombrage : le toit doit être dégagé de tout obstacle qui pourrait faire de l’ombre aux panneaux solaires : arbres, cheminées, antennes, immeubles voisins, etc. Il est important de comprendre que l’ombrage réduit le rendement des panneaux solaires et peut même les endommager.

Le dernier critère est la conformité aux règles d’urbanisme : vous devez respecter le plan local d’urbanisme (PLU) de la ville de Strasbourg, qui définit les zones où les panneaux solaires sont autorisés ou non, ainsi que les conditions esthétiques à respecter. Vous devez aussi déclarer votre projet auprès de la mairie et obtenir un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux selon la taille de l’installation.

À Lire :  Conciergerie airbnb Strasbourg : simplifiez votre expérience de location

Quelques avantages de l’autoconsommation solaire à Strasbourg

installateur panneau solaire

L’autoconsommation solaire présente plusieurs avantages qui devraient vous convaincre et vous rassurer dans votre projet d’installation de panneaux solaires à Strasbourg.

L’un des principaux avantages d’un tel projet est la réduction de la facture d’électricité : en produisant une partie de sa consommation, on économise sur le coût de l’électricité achetée au réseau. Selon l’Ademe, l’autoconsommation solaire permet d’économiser entre 10 % et 40 % sur sa facture d’électricité, selon la taille de l’installation, le taux d’autoconsommation et le tarif de l’électricité.

Ensuite, vous avez la possibilité de bénéficier d’aides financières, qui réduisent le coût de votre installation. Il existe notamment le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), qui permet de déduire 30 % du coût des équipements de sa déclaration d’impôt, dans la limite de 8000 € pour une personne seule et de 16000 € pour un couple.

Il existe aussi des aides régionales ou locales, qui varient selon les territoires. Il est toutefois conseillé de se renseigner auprès de l’Espace Info Énergie le plus proche pour connaître les aides disponibles.